Le Mafé

Niyémounyé (qu'est-ce que c'est) ?

Le Mafé est un des plats traditionnels les plus connus du continent Africain.

D’origine malienne, il s’agit d’une sauce à base de pâte d’arachide mijotée longuement, parfois avec quelques légumes, le plus souvent avec de la viande.

Ils en font quoi là-bas ?

En Afrique subsaharienne, le Mafé est généralement consommé au déjeuner.

Il est cuisiné avec de la viande de mouton, et accompagné de riz blanc cassé deux fois. Le mafé est parfois servi avec quelques légumes (carottes, choux, patate douce, gombo).

Il est toujours cuit longtemps et délicatement afin de révéler le bon goût de cacahuète mijotée.

Et pour moi  ?

Le mafé peut également se cuisiner avec de la viande de bœuf, du poulet, voire même du poisson. Il faudra adapter le temps de cuisson au type de viande, pour en préserver la tenue. On ne laissera pas mijoter de la viande de bœuf aussi longtemps que du poisson par exemple.

Tous les types de riz, peuvent accompagner cette sauce. Certain(e)s l’apprécient même avec des pâtes, voire nature à la cuillère !

Pourquoi c'est trop bon ?

Le mafé est une sauce onctueuse au bon goût de cacahuète grillée. La préparation est relativement simple, et le résultat ravira vos convives à tous les coups ! Le Dimanche à Bamako dans l'assiette...

-

La recette du Mafé !

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 90 minutes (que vous pouvez raccourcir si vous êtes pressés, mais le secret de cette recette réside dans une cuisson lente et douce)

Ingrédients (pour 4 personnes) Quantité
Viande de bœuf pour sauces (paleron ou gîte par exemple) 500g
Pâte d’arachide (Dakatine ou Bonmafé par exemple) 200g
Tomate concentrée 75g
Tomates fraîches 4
Oignons 2
Ail 2 gousses
Carottes 4
Choux Un quart
Piment 1
Bouquet garni (ou quelques feuilles de laurier) 1
Citron 1/2
Huile d'arachide
Bouillon culinaire
Riz (ou autre accompagnement qui vous fait plaisir)
IMG_6648_pixlr_2-300x180.jpg
  1. Coupez la viande en morceaux et disposez-la dans un grand plat
  2. Versez quelques gouttes de citron, du sel et le bouquet garni puis réserver.
    • Ma mère ne réalise pas cette étape, qui n’est pas obligatoire. Elle permet cependant d’attendrir la viande et traditionnellement, elle permet surtout de la désinfecter. Attention à ne pas noyer la pauvre viande dans le citron !
  3. Délayez la pâte d’arachide dans au moins 1/2 de litre d’eau tiède. Réservez.
    • Plus vous ajouterez d’eau, plus votre sauce sera liquide. Pour ma part, je préfère cette sauce épaisse et concentrée en goût, je me limite donc à un demi litre d'eau
    • L'eau doit être tiède, presque chaude, autrement la pâte d'arachide aura du mal à se délayer
  4. Coupez les carottes en 3 à 4 morceaux, et coupez le chou grossièrement
    • Laissez votre côté artistique s’exprimer ! Vous pouvez couper les carottes en rondelles, en morceau, en bonhomme etc. Tout dépend de vos envies. Par contre, notez que moins vous couperez gros, plus il faudra laisser les légumes mijoter longtemps
  5. Faites chauffer l’huile dans une cocotte à fond plat et épais, déposez-y les oignons finement hachés et faites-les revenir jusqu’à ce qu’ils deviennent bien colorés.
    • Les oignons doivent être bien colorés et légèrement caramélisés, mais pas brûlés !
  6. Ajoutez les tomates pelées et coupées en petits cubes. Laissez mijoter le tout pour légèrement confire les oignons et les tomates.
    • N’oubliez pas de peler les tomates. Autrement vous retrouverez des morceaux de peau un peu moches dans votre sauce. Vous pouvez par exemple bouillir les tomates au préalable afin d’en retirer la peau plus facilement. 
  7. Ajoutez la viande de bœuf et laissez-la dorer très légèrement à feu doux pendant 5 minutes
    • Attention à bien surveiller la viande et remuer pour qu’elle ne brule pas au fond de la cocotte. Il ne faut pas que la viande soit trop cuite dès cette étape
  8. Ajoutez le concentré de tomate et l’ail broyé. Laissez mijoter 5 minutes
  9. Ajoutez ensuite le bouillon et le bouquet garni. Si vous utilisez du bouillon en cube ou en poudre, ajouter 1/4 de litre d'eau pour délayer. Portez à ébullition pendant 10 minutes
  10. Mélangez régulièrement avec une spatule pour que la préparation n’attache pas et qu’elle reste bien homogène
  11. Réduisez le feu, puis versez la pâte d’arachide et mélangez doucement l’ensemble
  12. Ajoutez 1/2 litre d’eau, le chou, les carottes. Salez, poivrez. Portez à ébullition
    • Ajoutez les légumes dans la sauce plus ou moins tard en fonction de la taille de la découpe. Plus les morceaux sont gros, plus il faudra les ajouter tôt pour bien les cuire
    • Vous pouvez ajouter d’autres légumes selon vos goûts : poivrons, courgettes, patate douce… J’ai vu de nombreuses variantes toujours excellentes
  13. Ajoutez le piment sans le couper ou le percer, il flottera sur la sauce
    • Faites bien attention à ne pas couper le piment, autrement vous rendrez la sauce immangeable pour certains de vos convives ! La sauce sera parfumée avec le piment entier. Si vous n’avez pas froid aux yeux, vous pouvez néanmoins pratiquer une très légère entaille sur le piment afin de relever la sauce
  14. Laissez mijoter l’ensemble couvert et à feu doux durant 40 minutes, en mélangeant régulièrement
    • Si vous manquez de temps, vous pouvez mettre à feu moyen et réduire le temps de cuisson. La sauce risque d’être cependant moins concentrée en goût
    • Si la sauce est trop pâteuse à votre goût, vous pouvez ajouter un peu d’eau au cours de la cuisson. 
  15. Enfin, retirez le couvercle et laissez encore un peu réduire. Le temps dépend de la consistance que vous souhaitez. Pour ma part, je laisse encore mijoter 30 minutes sans couvercle.

Goûtez (une petite cuillerée, laissez-en un peu pour vos invités) et ajoutez, si besoin, un peu de sel

Servez bien chaud, accompagné de riz, d'attiéké, de djouka... De ce qui vous fait plaisir en fait !